Expliquer l’abstinence du vendredi par le remplacement de la #viande par le #poisson est vraiment trop faible sur le plan théologique et spirituel. Il ne s’agit pas directement de cela puisque la loi canonique ne le dit nullement. Il faut plutôt l’expliquer par l’amour du Christ pour nous unir à son sacrifice. Manger du poisson le vendredi ne nous rapproche pas forcément de l’esprit de la pénitence qui est un esprit de conversion, de sacrifice et de privation.
Toutefois, c’est à partir du Moyen-Age qu’il a été admis que l’on pouvait consommer du poisson le vendredi car celui-ci est un aliment maigre qui n’était pas considéré comme un mets de choix.
Par ailleurs, l’habitude de manger du poisson était devenue également un moyen d’affirmer une identité chrétienne. Il se trouve effectivement que le poisson était le symbole des chrétiens dans les premiers temps de l’Église. En effet, le mot grec « #ICHTHUS » qui veut dire poisson correspond à l’acronyme « #Iesous #Christos #THéou #Uios #Soter » (Jésus-Christ Fils de Dieu Sauveur).

Abbé Roger Gomis

Facebook Comments