Invité à une émission télévisée le 3 octobre, le chanteur sénégalais Pape Diouf a fait un commentaire sur « l’habillement des femmes chrétiennes » qui a suscité la colère de nombreux catholiques sénégalais.

Vendredi 5 octobre, il a présenté ses excuses à toute la communauté chrétienne.

« Je m’excuse auprès des catholiques pour ces propos qui ne reflètent ni le fond de ma pensée ni mon éducation, est intervenu le célèbre chanteur sénégalais Pape Diouf, deux jours après le tollé causé par ses propos sur « l’habillement des chrétiens ».
« Le Sénégal est un pays laïcs où chrétiens et musulmans vivent en frères et sœurs. J’ai commis une grosse erreur de communication, a-t-il ajouté. Je suis même en train de faire des démarches pour rencontrer l’archevêque de Dakar et solliciter ses bénédictions avant mon concert du samedi 13 octobre à Bercy, en France ».
Invité à une émission télévisée le 3 octobre, il avait prononcé ces phrases qui avaient enflammé Facebook. « Eudoxie, nous ne sommes pas de la même religion. Elle est chrétienne. Les chrétiens ont une manière de s’habiller qui est différente de la nôtre ».

Le chanteur devait organiser, samedi 29 septembre, un rassemblement festif dans la plus grande salle de spectacle du pays, le « Grand théâtre ». Y étaient conviées de nombreuses personnalités du show-bizz africain parmi lesquelles les sulfureuses Eudoxie Yao, chanteuse ivoirienne, et Diaba Sora, mannequin malien.

Pervertir la jeunesse

L’arrivée des deux stars avait suscité une forte polémique dans le pays. Propulsées par les réseaux sociaux qui en ont fait des stars, les deux femmes ont construit leur notoriété grâce à des photos et vidéos où elles sont très peu vêtues. Leur participation à l’événement avait été décriée par de nombreuses voix qui interprétaient leur venue comme une « promotion de la débauche ».

La manifestation a finalement été annulée par le préfet de Dakar, Alioune Badara Samb vendredi 18 septembre. Selon lui, les organisateurs n’avaient pas déposé la demande nécessaire à ce genre de manifestation.

Invité à une émission de grande audience le 3 octobre, le chanteur Pape Diouf est revenu sur cet événement avorté et a tenté de répondre aux nombreuses personnes qui l’ont accusé de vouloir pervertir la jeunesse en lui proposant de tels modèles. S’empêtrant dans ses propos, il a expliqué que la malienne Diaba Sora a été invitée parce qu’elle est très célèbre. Idem pour Eudoxie Yao, connue pour ses formes plantureuses qu’elle exhibe dans des vidéos. « En plus, Eudoxie est chrétienne, a-t-il ajouté, nous nous sommes musulmans. Les chrétiens ont une manière de s’habiller qui est différente de la nôtre ».

Des excuses

Cette dernière phrase avait ému de nombreux chrétiens qui ont exigé des excuses.

« Décidément, la bêtise insiste toujours », a réagi le père Roger Gomis sur son mur Facebook.

Tout comme lui, de nombreux catholiques sénégalais ont dénoncé ces propos du chanteur, estimant qu’ils stigmatisent la communauté chrétienne du pays. Ceux-ci représentent 5 % de la population du pays, contre 95 % de musulmans. « C’est d’autant plus stupide que les deux bimbos qu’il a invitées sont l’une musulmane, et l’autre chrétienne et les deux s’illustrent par leur mode vestimentaire, a relevé Marie-Madeleine Ndiaye, une chrétienne sénégalaise sur Facebook. Mais lui, insinue que les vêtements osés sont le propre des chrétiens. »

Facebook Comments