Durant la messe célébrée à la Maison Sainte-Marthe ce jeudi matin, le Pape François est revenu sur le mystère de l’Annonciation, un moment au cours duquel l’histoire de l’homme se transforme.
Barbara Castelli – Cité du Vatican

Homélie à Ste-Marthe: comme les martyrs, laissons-nous consoler par Dieu
Dans la chapelle Sainte-Marthe, le Souverain pontife a souligné un passage de l’évangile de Luc (Lc 1,26-38), «difficile à prêcher», dans lequel le «Dieu des surprises» change le destin de l’homme.

Ce passage est selon le Souverain Pontife le «moment décisif de l’histoire, le plus révolutionnaire», là où l’histoire se retourne. «Et quand à Noël ou au jour de l’Annonciation, nous professons la foi de dire ce mystère, nous nous agenouillons. Il est temps que tout change, depuis la racine. Liturgiquement, aujourd’hui est le jour de la racine.

L’Antiphone qui fait sens aujourd’hui est la racine de Jessé, « à partir de laquelle un tournage va naître », Dieu s’abaisse, Dieu entre dans l’histoire et le fait avec son style original: une surprise. Le dieu des surprises nous surprend, encore, une fois.»

François a relu l’évangile, afin que l’assemblée puisse réfléchir à la porte de l’Annonciation.

«Le Saint Esprit viendra sur vous et la puissance du Tout Puissant vous couvrira de son ombre. Celui qui est né sera donc saint et sera appelé Fils de Dieu. Et voici Elisabeth, votre parent, qui dans sa vieillesse a aussi conçu un fils et c’est le sixième mois pour elle, qui a été déclarée stérile: rien n’est impossible à Dieu. Alors Marie a dit: « Voici le serviteur du Seigneur: viens à moi selon ta parole ». Et l’ange s’éloigna d’elle.»

Vatican, 21 Décembre 2018.

Facebook Comments