Moins de cinq mois après la mise à jour des statuts du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, le pape François vient d’y nommer de nouveaux membres, dont le cardinal Gérald Lacroix, archevêque de Québec, la professeure de droit américaine Helen Alvare et l’archevêque d’Atlanta Wilton Gregory.

Le Vatican a annoncé les nouveaux membres et consultants le 6 octobre.

Le cardinal Lacroix a réagi à la nomination en se disant «très touché par la confiance du pape.»

«Des sujets qui touchent la vie et qui représentent de grands défis à ce moment de notre histoire. Heureux d’apporter mon grain de sel et surtout d’apprendre de l’expérience des autres membres du dicastère», a-t-il dit.

Sur la recommandation de son Conseil des cardinaux, le pape François a créé le dicastère en 2016 en combinant les anciens conseils pontificaux pour les laïcs et la famille. Il a promulgué les premiers statuts du dicastère et a nommé le cardinal américain Kevin Farrell comme préfet cette même année.

En mai dernier, le pape François a mis à jour les statuts, notamment en mettant davantage l’accent sur le ministère des jeunes et des jeunes adultes, sur la responsabilité du dicastère dans la promotion de la réflexion sur le rôle des femmes dans l’Église et la société et sur le rôle du bureau consistant à soutenir des programmes améliorés de préparation au mariage et des programmes pour les couples vivant dans des situations que l’Église considère comme «irrégulières».

Parmi les nouveaux membres du dicastère, il y a trois couples mariés. Ils viennent de Pologne, de Singapour et d’Allemagne.

Les nouveaux consultants du bureau sont le père américain Robert W. Oliver, secrétaire de la Commission pontificale pour la protection des mineurs, et Thomas W. Hilgers, fondateur et directeur de l’Institut pour l’étude de la reproduction humaine du pape Paul VI à Omaha, dans le Nebraska.

Facebook Comments