Délivre-moi de mes ennemis, mon Dieu ; de mes agresseurs, protège-moi. Délivre-moi des hommes criminels ; des meurtriers, sauve-moi. Voici qu'on me prépare une embuscade : des puissants se jettent sur moi. Je n'ai commis ni faute, ni péché, ni le mal, Seigneur, pourtant ils accourent et s'installent. Réveille-toi ! Viens à moi, regarde, Auprès de toi, ma forteresse, je veille ; oui, mon rempart, c'est Dieu ! Le Dieu de mon amour vient à moi : avec lui je défie mes adversaires. Et moi, je chanterai ta force, au matin j'acclamerai ton amour. Tu as été pour moi un rempart, un refuge au temps de ma détresse. Je te fêterai, toi, ma forteresse : oui, mon rempart, c'est Dieu, le Dieu de mon amour.