« Je suis Journaliste… et je suis Chrétien » Tels sont les mots qu’on pouvait lire sur l’exposition du thème de la conférence tenue, ce 2 Décembre 2018, à l’intention des journalistes catholiques du Burundi vivant dans l’Archidiocèse de Bujumbura qui, enfin, ont ajouté qu’ils sont fiers d’être des chrétiens catholiques, et qu’ils devront désormais agir dans la vérité, dans l’éthique professionnelle et dans la morale de l’Eglise.

Le mot d’ouverture a été prononcé solennellement par l’envoyé du Conseil National de Communication (CNC), tandis que les conférenciers du jour étaient l’Abbé Dieudonné NIYIBIZI, Directeur du Centre Diocésain de Communication CEDICOM-Bujumbura, et l’Abbé Jérémie BUKENE, Chargé de l’Apostolat des Laïcs.

Les présentations faites parlaient de « La mission de l’Eglise en faveur des laïcs engagés dans le monde des médias » (A.Dieudonné NIYIBIZI) et du « Rôle du laïc œuvrant dans les médias » (A.Jérémie BUKENE).

Les participants à la conférence ont également écoute l’impression d’un ancien journaliste, M.Gerard MFURANZIMA (Ex-Directeur de la RTNB, Professeur de Journalisme, Correspondant de la RFI et du Radio Vatican…) sur l’attitude d’un chrétien Catholique dans l’exercice de son métier.

Ils ont également exprimé leurs opinions sur les enseignements reçus et ont promis d’organiser des rencontres fréquentes d’échange (une fois les trois mois) et des sessions de formations thématiques, des ateliers et des récollections dans les moments forts de l’Eglise.

Comme la conférence concernait les journalistes chrétiens fidèles de l’Eglise Catholique, ils ont profité de l’occasion pour célébrer une messe, présidée par l’Abbé Jean Noel NTIRANDEKURA, Directeur du Journal « Ndongozi », entouré de trois autres prêtres, dont la plupart exercent leur apostolat dans les médias catholiques locaux.

L’idée d’instruire et d’orienter les fidèles et de mettre en place un cadre de rencontre n’est pas nouvelle dans l’Eglise qui leur assurer leur salut et perfection, ni la spécialité de l’Eglise de Bujumbura, à travers le CEDICOM. Ailleurs, on s’organise même en associations, comme c’est le cas du SIGNIS, une Association Catholique Mondiale pour la Communication (avec un statut consultatif à l’UNESCO), et bien d’autres associations à l’échelle des pays. Signalons que cette conférence est la première du genre, et qu’elle constitue une ouverture aux autres.
—————
Michel NIBITANGA, CEDICOM

Facebook Comments