« La mémoire du juste est accompagnée d'éloges » (Pr 10,7), mais à toi, le Précurseur, suffit le témoignage du Seigneur. Vraiment, tu t'es montré « le plus grand de tous les prophètes » (Mt 11,9) ; c'est pourquoi tu as été digne de baptiser dans les eaux celui qu'ils avaient annoncé. Et ayant lutté sur la terre pour la vérité, plein de joie, tu as annoncé jusque dans le séjour des morts Dieu manifesté dans la chair, celui qui enlève le péché du monde (1Tm 3,16; Jn 1,29) et qui nous accorde la grâce du salut. Par la volonté de Dieu, tu es sorti d'une femme stérile, tu as brisé les liens de la langue de ton père (Lc 1,7.64), tu as montré le Soleil, qui t'a éclairé, toi l'astre du matin. Dans le désert, tu as prêché aux peuples le Créateur, l'agneau qui enlève le péché du monde (Jn 1,29). Dans ton zèle tu as réprimandé le roi et ta tête glorieuse a été décapitée, toi le Précurseur illustre, vraiment digne de nos chants. Intercède auprès du Christ notre Dieu, pour qu'il accorde le pardon de leurs péchés à ceux qui fêtent ta mémoire sacrée de tout cœur.