Pèlerinage du pape François à Aparecida, 2013, capture CTV

« Puisse-t-elle vous aider à grandir et à vous libérer continuellement » : c’est la prière du pape François pour la fête de Notre Dame d’Aparecida, à laquelle il a confié son pontificat en 2013.

Message du synode

Le pape François a enregistré un message vidéo pour les Brésiliens, à l’occasion de la fête de Notre Dame d’Aparecida, pendant la pause du matin de la 7ème congrégation générale du Synode des évêques pour l’Amazonie, ce samedi matin, 12 octobre 2019. C’est en effet Notre Dame d’Aparecida la sainte patronne du pays.

Le pape François improvise ces paroles : « Le jour de Notre Dame d’Aparecida, je porte le peuple brésilien dans mon cœur et je lui envoie mes salutations. Qu’elle, petite et humble, continue à vous protéger et à vous accompagner sur votre chemin: chemin de paix, de joie, de justice. Puisse-t-elle vous accompagner dans vos douleurs, lorsque vous ne pouvez pas grandir du fait de beaucoup de limitations politiques, sociales ou écologiques, et que vous venez de tant de lieux différents. Puisse-t-elle vous aider à grandir et à vous libérer continuellement. Qu’elle vous bénisse. »

A l’occasion de la prière liturgique de l’heure du milieu du jour qui a précédé les travaux de ce samedi, la méditation a été proposée par Mgr Sérgio Eduardo Castriani, archevêque de Manaus (Brésil). Mgr Sergio n’est pas présent au synode pour des raisons de santé mais a envoyé sa réflexion, lue par Mgr José Albuquerque de Araújo, évêque auxiliaire de Manaus.

«En parlant de Notre Dame, nous avons dit que nous étions mariaux et que cela faisait une différence », a déclaré l’archevêque dans sa réflexion.

« Nous prions le chapelet, la prière des pauvres qui n’ont besoin ni de livres, ni de vêtements spéciaux, ni de rituels, mais il nous suffit de prier ce que Jésus nous a enseigné et de saluer Marie avec la première salutation dans laquelle son Fils est reconnu comme Seigneur. »

Mgr Sergio prie « que la Mère de Jésus, fragile comme une femme amazonienne, mais une fragilité apparente qui devient une force gigantesque pour la défense de la vie, nous protège de la tentation de faire de l’Amazonie un pays de profit et de lucre qui transformerait le don en marchandise ».

Il conclut : « Que l’Eglise avec ses femmes reconnues dans son ministère soit toujours une mère qui guérisse et libère. Mère Aparecida, prie pour nous. »

La prière de 2013 à Aparecida

Le pape François s’est rendu à Aparecida, 24 juillet 2013, à l’occasion de son voyage à Rio de Janeiro pour la JMJ:  «J’ai eu la joie et la grâce», de prier aux pieds de la Vierge Marie,  et de «lui confier mon pontificat», a expliqué le pape dans un message pour les fêtes marquant le jubilé des 300 ans du sanctuaire de Notre-Dame d’Aparecida (10 au 12 octobre 2017).

Le sanctuaire remonte en effet à 1717, lorsque Domingos Garcia, Filipe Pedroso et João Alves, trois pêcheurs du village de Guaratinguetá, dans l’Etat de São Paulo, furent envoyés pêcher dans les eaux du fleuve Paraíba. Le poisson qu’ils devaient attraper aurait été le plat principal du banquet de la population en l’honneur du riche comte d’Assumar, don Pedro d’Almeida, gouverneur de la province de São Paulo et Minas Gerais, de passage dans le village. Ils lancèrent leurs filets et ramenèrent une statuette de la Vierge, mais sans sa tête, qu’il trouvèrent lors d’un nouveau coup de filet. Au troisième coup de filet ils ramenèrent une pêche abondante.

Pendant environ quinze ans la Vierge resta dans la maison de Felipe Pedroso, attirant l’attention des voisins qui se réunissaient chaque jour à ses pieds pour prier le chapelet.

En 1733, Felipe Predroso fit cadeau de sa précieuse statue à son fils, lequel fit construire à Itaguaçu une petite chapelle pour y mettre l’effigie de la Vierge. Peu à peu la curiosité gagna toute la population et avec elle la vénération pour cette statue qui, aux dires de nombreux fidèles, leur accorda beaucoup de grâces et miracles.

Très vite le petit oratoire près du fleuve ne parvint plus à contenir les pèlerins qui venaient saluer la petite Vierge même des villages d’à côté. C’est alors que le vicaire de la paroisse de Guaratinguetá décida de commander la construction d’une chapelle plus grande au Morro dos Coqueiros, qui fut inaugurée le 26 juin 1745 sous le nom de « Notre-Dame d’Aparecida ».

Les papes et Aparecida

Symbole de la religiosité de tout un peuple, depuis toujours la Vierge d’Aparecida et son sanctuaire jouissent d’une attention spéciale des papes.

C’est le pape Pie XI, le 16 juin 1930, qui proclama Notre Dame d’Aparecida patronne du Brésil. Les travaux de construction de la basilique actuelle (dont les dimensions sont légèrement inférieures à celles de Saint-Pierre) commencèrent en 1946. Elle sera consacrée par Jean Paul II le 4 juillet 1980.

Paul VI, en 1967, pour commémorer le 250ème anniversaire de la découverte de la statue dans le fleuve, envoya une rose d’or qui fut placée au pied du trône. Le bienheureux Jean-Paul II, lui, s’y rendit plusieurs fois pour prier lors des quatre voyages au Brésil. Benoît XVI effectua une visite au sanctuaire les 12 et 13 mai 2007 pour ouvrir les travaux de la Vème conférence de l’épiscopat latino-américain qui aboutirent à la rédaction du « document d’Aparecida ».

Au Brésil, en 2013, le pape François avait décidé de consacrer sa première journée publique à une visite au sanctuaire marial national qui a donné son nom au fameux document d’Aparecida, dont le cardinal Jorge Mario Bergoglio a été la cheville ouvrière. C’est le fruit de la Ve assemblée générale de l’épiscopat latino-américain (CELAM) et des Caraïbes ouverte par Benoît XVI en 2007 (13-31 mai).

Le document « d’Aparecida » s’intitule: « Disciples et missionnaires de Jésus Christ, afin que nous ayons la vie en Lui ». Il représente un vaste plan pastoral de quelque 300 pages, pour le continent latino-américain à l’heure de la nouvelle évangélisation. Le pape François l’a remis aux différents responsables politiques sud-américains venus lui rendre visite au Vatican.

 

Source: Zenit

Facebook Comments