Rencontre avec des indigènes d'Amazonie © Vatican Media

Dans un entretien à Vatican News, le cardinal Francisco Luis Ladaria Ferrer, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, parle d’inculturation et de tradition, dans le cadre du Synode sur l’Amazonie en cours au Vatican (6-27 octobre 2019).

Il évoque notamment la suggestion de l’ordination d’hommes mariés (viri probati) : « Dans les territoires amazoniens immenses où il y a peu de prêtres, constate-t-il, il faut développer d’autres formes de ministères, selon les besoins du moments. »

Pour le préfet, « il faut faire grandir quelque chose de déjà présent dans l’Eglise, qui existe déjà dans ces territoires, mais qui peut se développer encore mieux pour le bien pastoral de toute la communauté ». Il pense en particulier « au ministère de la catéchèse », à celui du « lectorat », aux ministères laïcs.

« Le Synode ne prend pas de décisions mais ce sont des questions qui peuvent s’évaluer et que le pape voudrait considérer », précise le cardinal Ladaria. Tout cela dans un désir « d’inculturation » : « En substance, c’est le désir que le message de l’Eglise, qui où qu’elle soit est toujours le même, s’exprime d’une façon adaptée aux cultures des peuples. »

« La façon de réaliser cette inculturation en Amazonie ne revient pas à celui qui ne vit pas en Amazonie. Nous ne pouvons pas faire la liste des principes généraux », mais « ce doit être une inculturation qui garde les contenus et la tradition de la foi », prévient le préfet.

Source: Zenit

Facebook Comments