« Un brin » de la vraie joie « vaut beaucoup plus qu’un plein de joies superficielles » : c’est ce qu’écrit le pape François dans la préface du livre d’un prêtre romain, rapportée par L’Osservatore Romano dans son édition de ce 22 novembre 2018.

La joie est la « perle précieuse » du chrétien, affirme-t-il dans ce texte publié dans le livre de don Maurizio Mirilli, intitulé « Un briciolo di gioia… purché sia piena » (San Paolo Edizioni). Mais cette joie n’est pas la joie « éphémère, passagère et vaine », qui « va bras dessus bras dessous avec la mondanité et le consumérisme ». La vraie joie, « pleine », « nous en avons tous besoin, tout être humain, créé pour se réjouir de l’amour de son Créateur, en a besoin ».

« Sans la joie, poursuit-il, la vie serait comme un plat sans saveur, insipide, privé de goût et de sens. » Et le pape de souligner : « Dans ce livre, on parle de la joie authentique, celle qui remplit le cœur de l’homme, quand il est aimé et qu’il aime vraiment, celle que Jésus nous a laissée en don à travers sa vie et son enseignement. Dans son testament spirituel, émerge clairement cette consigne : “Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite” (Jean, 15, 11). »

Cette joie, c’est « l’héritage que nous avons reçu du Père céleste, la richesse la plus importante pour notre bonheur, la joie que Jésus a fait expérimenter aux pécheurs, aux plus petits et aux rejetés. C’est le fruit de la Miséricorde de Dieu. C’est la perle précieuse que l’on reçoit quand on entre dans la logique du service et du don de soi ».

Don Mirilli confie qu’il avait parlé au pape de ce livre sur la joie : « Quelques jours plus tard, le 14 mai, François s’est présenté au congrès du diocèse à Saint-Jean-de-Latran avec une enveloppe que le cardinal vicaire Angelo De Donatis m’a remise le jour suivant, jour de mon anniversaire. C’était la préface de ce livre…. un cadeau vraiment inattendu. »

Facebook Comments